CONTACTEZ-NOUS

L’EASA souligne que si l’objectif premier est la formation des pilotes de transport, cette formation – qui sera obligatoire pour l’ATPL sans doute à partir de 2018 et devra être suivie avant la première qualif de type d’un appareil multi-pilotes – doit aussi être intégrée aux autres formations de pilotes, telles que LAPL, PPL et CPL, même si c’est à un degré moindre.

 

Pour le futur pilote de transport, cette formation est une « phase importante vers l’amélioration de la capacité d’un pilote à gérer une situation inhabituelle », en lui donnant des stratégies adaptées de récupération pour retrouver une situation normale, tout en abordant les aspects psychologiques et physiologiques. Une partie de la formation pourra se faire sur simulateur de vol.

 

Dans un document, l’EASA – abordant l’aviation générale – indique que la perte de contrôle est la cause principale d’accidents mortels alors qu’elle ne serait la cause que de 22% des accidents dans l’aviation commerciale en Europe. Ces pertes de contrôle interviennent dans toutes les phases de vol, du décollage à l’atterrissage. La perte de contrôle peut provenir d’une panne moteur durant la phase de décollage, d’une approche non stabilisée ou d’évolutions à basse hauteur avec décrochage.

 

En vue de la future réglementation européenne relative à l’UPRT prévue pour 2016, Beaujolais Voltige a mis au point des stages qui permettent d’entraîner les pilotes pour prendre conscience de la gravité de la situation et faire face à l’imprévu.

CONTACTEZ-NOUS POUR TOUTE INFORMATION

L’Upset prevention and recovery training (UPRT) soit l’Entraînement à la prévention et à la récupération des pertes de contrôle en vol est le fruit d’une réflexion de nombreuses instances aéronautiques internationales (OACI, FAA, EASA) et de groupes de travail pour définir un nouveau dispositif précisant les formations initiale et complémentaire d’un pilote.

Ce procédé doit également s’assurer si « les méthodes de validation de cet entrainement sont capables de fournir au pilote les connaissances, compétences et comportement lui permettant de prévenir et, si nécessaire, de récupérer une perte de contrôle en vol ». Le projet de texte européen doit être publié prochainement.

 

Suite à des pertes de contrôle, en aviation générale mais aussi dans le transport public, l’EASA a rédigé un projet réglementaire visant à intégrer la prévention de situations inhabituelles et l’entraînement à la récupération dans les cursus de formation des pilotes, du LAPL à l’ATPL. Une situation « anormale » (upset) est une situation durant laquelle « l’appareil, de façon non intentionnelle, dépasse les paramètres habituellement pratiqués en vol normal ».

 

Une telle situation peut mener à la perte de contrôle en vol (LOCI ou Loss of Control in Flight dans le jargon EASA). La formation visée prévoit donc d’entraîner les pilotes à prévenir ce type de situation et aussi à en sortir. Cela se pratique depuis des années sous le nom de « positions inusuelles » sur tous les avions utilisés en école et l’idéal est même de pousser un peu plus loin avec l’usage d’un avion de voltige type Extra 200.

 

L’EASA vise en priorité les pilotes de ligne, en leur donnant des compétences accrues dans ce domaine par des cours théoriques et de l’instruction en vol, un point révélant que la partie « maniabilité » des cursus professionnels a décru ces dernières décennies pour se concentrer sur la gestion du vol, au détriment des « savoir-faire » pratiqués par le passé mais sans doute occultés pour raisons financières en limitant la durée des cursus pratiques. Après quelques accidents (AF447 en tête), le législateur fait machine arrière avec le classique effet de balancier toujours en retard sur les événements…

 

.

UPSET PREVENTION & RECOVERY TRAINING

Entraînement à la prévention et à la récupération des pertes de contrôle en vol

© - Copyright Ballantines Productions